lundi 29 décembre 2008

J'ai trop de dessins en chantier, moi.

Maudit, on est lundi, ce qui veut dire que je recommence l'école dans une semaine exactement. L'été, je chiâle sans arrêt que j'm'ennuie et que j'ai hâte que l'école recommence, mais là, j'ai pas vraiment l'impression que j'ai eu le temps de me reposer. J'ai juste assez de temps devant moi pour finir mon devoir qui est dû le 8 janvier, mais faut que je me botte le cul, que je défasse mon sapin (ce que je déteste faire, j'trouve ça triste à mort), et qu'idéalement, je finisse mon jeu de Nintendo DS que j'ai reçu à Noël, haha. Si je le finis pas, il va me tenter pendant ma session, et ça, c'est cruel.

Parlant de devoirs, voici donc ce que j'avais à faire pour mon cours de dessin.



Sexy, non? On avait pas de thème pour ce projet-là, donc j'me suis lancée dans la nudité de mon plein gré. En fait, c'est que juste avant que la session finisse, on avait une rencontre individuelle avec le professeur, pour qu'il voit où on en est rendus. Il voulait aussi voir ce qu'on dessinait en général, donc j'avais amené mon cahier à croquis, et il est tombé sur ce dessin-là. Il a dit que ça serait bien que j'explore ce genre de sujet plus "provocateur"--en gros, il veut que je dessine des pin-ups pas conventionnelles. Donc, celle-ci a des cornes... on verra bien ce qu'il en dira.

Ses bras doivent rentrer douze fois dans ses jambes, au moins, je sais. C'était semi-intentionnel. Ça faisait un plus beau dessin, mais en personne, elle serait épeurante. Bah. J'suis pas sûre de ses seins non plus; j'trouve ça difficile faire des grosses poitrines sans qu'elles aient l'air artificiel (pourtant, j'suis bien placée pour savoir de quoi ça a l'air, des seins...). Mais, bref. Je l'aime bien, mais j'pense que ça va plus valoir la peine en couleurs.

Une p'tite histoire de SAQ, parce que ça fait longtemps, ça vous dirait?

C'était un jeudi ou un vendredi soir, parce qu'on fermait à neuf heures. L'heure de fermeture approchait, faque on était trois des quatre employés à attendre proche de la sortie. Y a un p'tit monsieur édenté qui se pointe pour sortir; il avait pas de bouteille dans les mains, mais il avait un sac en bandoulière.

Il aurait pu sortir, pis on aurait rien fait, mais il a fallu qu'il ouvre la bouche et qu'il dise:
- Euh... chus juste venu woère un prix!
Et mon collègue fin finaud de lui répondre comme s'il parlait à un attardé:
- Ah ouin? Pis c'tait quel prix finalement?
- 8,95$...
- Ah ouin! Pis c'est trop cher pour toé?
- Ouin!
- Ah ben coudonc, c'est plate, ça!
Le p'tit monsieur rit nerveusement et sort. On se regarde tous les trois, suspicieux, et le même collègue rajoute, "J'pense m'as le suivre..." J'suis pas sortie avec lui, mais j'ai su ce qui s'était passé; il a rattrapé le bonhomme le coin de rue suivant, et il lui a dit ceci:
- Monsieur, ça a ben l'air que y aurait une cliente qui t'aurait vu mettre une bouteille dans ton sac.
- ...Ah... Ah ouin? J'ai rien, je vous jure...
- Ah non? On fait quoi debord? On va chercher la cliente, ou ben on ouvre ton sac pour vérifier?
- On... on va chercher la cliente!
- Ben non monsieur, on ouvre ton sac, c'est plus facile!
- Euh... okay, mais si jamais on trouve une bouteille dans mon sac, on appelle pas la police, hein?
Finalement, le bonhomme avait piqué une grosse bouteille d'Amarula. Le pauvre con, s'il avait rien dit avant de sortir, on l'aurait même pas interpelé, mais il a dû trouver qu'il avait l'air louche de sortir sans bouteille donc il s'est justifié...

7 commentaires:

Cab a dit...

J'adore tes histoires de SAQ. Et j'aime ton dessin.

Patch a dit...

J’aime ça moi aussi! Et je ne trouve pas que les bras sont si longs que ça; en fait, je trouve que ça fait un bel équilibre. Anyway, je lui paierais quand même un drink dans un bar si je n’étais pas marié, cornes ou non...

Boum a dit...

Bahahaha, merci ben ;)

paule a dit...

moi aussi j'lui pairrait bien un drink... ;)
moi j'trouve les nichons pas mal parfaits. jai hate de voir quelle direction tu vas prendre coté colo....

Boum a dit...

Merci, choupette, tu me rassures :)

Pour la colo, je branle encore dans le manche... j'ai quelques idées. On verra.

Phil a dit...

est-ce que c'est elle la cliente qui avait aperçu le voleur? si oui, moi aussi j'aurais préféré ouvrir mon sac plutôt que de la confronter...

Boum a dit...

Hahaha, you wish :B

Y avait pas vraiment de cliente qui avait aperçu le voleur, mais si ça avait été elle, j'aurais eu peur moi avec.